'

Outils pour utilisateurs

Outils du site


blog:2012:0429les_couts_de_facebook

Les coûts de Facebook

Coût par utilisateur

La semaine dernière, Facebook annonçait ses résultats pour le premier trimestre 2012. Comme souvent, ces résultats ont été largement commentés, la prochaine entrée en bourse de la société amplifie encore le mouvement.

Dans cet article, je ne vais pas me lancer dans un commentaire de plus sur les bénéfices et les perspectives de (dé)croissance de cette entreprise mais plutôt faire une brève analyse de ses coûts.

Facebook annonce un chiffre d'affaire de 1 058 000 000 $ et 205 000 000 $ de bénéfices. J'en déduis donc que les charges s'élèvent à 853 000 000 $. Plutôt que calculer le chiffre d'affaire ou le bénéfice par utilisateur, calculons le coût par utilisateur.

853 000 000 $ / 905 000 000 utilisateurs =~ 0.94 $ / utilisateur pour ce trimestre.

Un utilisateur coûte 0.94$ par trimestre à Facebook, 1 centime par jour ! Si les utilisateurs étaient prêts à payer 1$ par trimestre, le réseau pourrait ne pas exploiter les données personnelles et ferait encore des bénéfices. Nos données valent bien plus que 4$ par an !

Si, dés le départ, Facebook avait demandé un abonnement de 1 centime par jour, il est probable que l'entreprise n'aurait pas connu une telle croissance…

Alternatives

Dans le centime quotidien que coûte un utilisateur, il est probable que les coûts d'hébergement les serveurs, l'électricité, la climatisation, l'administration des machines soient une part importante. Si ce service était réparti, s'il fonctionnait sur ces millions de box internet allumées 24h/24, sur ces serveurs chargé à 3% de CPU au plus fort de la journée, il serait probablement possible d'héberger un réseau social pour encore moins cher.

Non seulement le coût par utilisateur est faible mais il pourrait probablement être encore inférieur tout en améliorant la maîtrise des données personnelles et l'impact écologique, en diminuant les risques de censure. Les faibles coûts qui resteraient pourraient être financés par des dons comme le sont Wikipédia ou OpenStreeMap pour permettre à tous de bénéficier du réseau.

Les réseaux sociaux libres peinent à démarrer. Ils arriveront peut-être trop tard face au milliard d'utilisateurs que Facebook comptera bientôt. Pourtant, un réseau social acentré, réparti, basé sur des logiciels libre mériterait doublement le terme de « social ».

Discussion

Entrer votre commentaire. La syntaxe wiki est autorisée:
24 +0 = ?
 
blog/2012/0429les_couts_de_facebook.txt · Dernière modification: Le 07/01/2015 à 23:52 (modification externe)